Les premiers Demers

Nos premiers ancêtres

Trois Dieppois de Normandie (France), dits charpentiers, viennent s'établir en Nouvelle-France au XVII siècle, ce sont:

  • Étienne Dumay

    marié le 28 janvier 1648 à Françoise Morin, à Notre-Dame-de-Québec. De ce mariage naissent neuf enfants.

  • André Dumay

    marié le 7 janvier 1654 à Marie Chedville, à Notre-Dame-de-Montréal. Douze enfants survivent de ce mariage.

  • Jean Dumay

    marié le 9 novembre 1654 à Jeanne Védié, à Notre-Dame-de-Montréal. Ce mariage donne douze enfants.

À la suite de péripéties surprenantes et intéressantes, chacun de ces trois ancêtres marque à sa manière l'histoire de la région où il prend racine. Pour Étienne, c'est Sainte-Foy; pour André, c'est Ville-Marie et pour Jean c'est la Seigneurie de Lauzon.

Aujourd'hui, les descendants et descendantes de ces premiers ancêtres sont bien établis en Amérique, surtout au Québec (Canada) et dans le nord-est des États-Unis.

Il revient à notre Association d'écrire l'histoire de ces ancêtres et de leur descendance

maison.jpg (82931 octets)

Maison Jean Dumay-Demers, sise au 28, boulevard Champlain ou au 39 rue du Petit Champlain, Québec, Canada. Maison de pierres dont la construction se réalise en 1689. Elle est habitée par les Dumay-Demers jusqu'en 1764.

c_rouge.jpg (48790 octets)

maison_m.jpg (94664 octets)
PLAQUE COMMÉMORATICE  «TERRE À DUMAY» installée sur une stèle érigée au 4155, chemin de la Plage Jacques-Cartier (Parc nautique), Cap-Rouge, Canada. Terre concédée à Étienne Dumay vers 1650 où ce dernier habite une quarantaine d'années. MAISON DELVECCHIO, sise au 404 de la place Jacques Cartier (angle de la rue Saint-Paul, Montréal, Canada. Maison de pierres construite sur un lot possédé par André Dumay vers 1655 à 1721.

 

 

 

Autres descendants des Dumay-Demers:

Du May, Dumetz, Dumets, Du Met, Dumer, Dumais, Demars, Demarse, Damon

1 réponse

  1. Je suis de la descendance de Jean Dumay Demers 9e génération Eugene Demers et Cordelia Beaudet

Répondre à Suzanne Demers